fbpx

Que visiter

La Cellera de Ter

Circuit du Carrilet I

Route du Petit Train I

1. LA CONSTRUCTION DU CANAL DE LA BURÉS PAR DES BATAILLONS DE TRAVAILLEURS (1939)

En 1939, à la fin de la guerre civile, en Catalogne, comme dans le reste de l’Espagne, se trouvait un grand nombre de prisonniers considérés comme hostiles au régime. Il s’agissait d’activistes politiques, d’anciens combattants républicains ou de personnes qui s’étaient tout simplement prononcées contre le coup d’État militaire de Franco. Dans un premier temps, ces personnes furent internées dans des camps de concentration, mais elles étaient si nombreuses que le système pénitencier fut bientôt saturé. Afin de réduire le nombre de détenus, le nouveau régime, se reportant au décret de 1937, encouragea la Rédemption des peines par le travail et créa des bataillons de travailleurs forcés qui se consacrèrent dans un premier temps aux travaux publics, puis qui furent offerts à bas coût à des entreprises privées. L’industrie textile Burés d’Anglès fut la deuxième entreprise de la région de Gérone à utiliser ce service, afin de construire un canal pour conduire l’eau du Pasteral jusqu’à Anglès et une centrale hydroélectrique, qui disparurent tous deux lors des inondations de 1940. Plus d’une centaine de personnes furent recluses pendant des mois dans l’entrepôt de can Quelic du Pasteral et obligées d’exécuter, à la pioche, à la main et dans des conditions très rudimentaires, ces importants travaux de génie civil.

 

2. ROUTE DES RIVES DU TER

  • École d’art du Pasteral : Ancienne station du carrilet d’Olot-Gérone, construite en 1895 et en activité jusqu’en 1969. L’arrivée du train et l’inauguration du barrage du Pasteral transformèrent cet endroit en fer de lance de la modernisation du pays à la fin du XIXe s. Le bâtiment accueille aujourd’hui une école d’art.
  • Rives du Ter : Un lieu idéal pour profiter de la nature dans le calme, pour les amoureux de paysages de rivière ou l’observation de la faune. C’est aujourd’hui un important site de pêche à la truite reconnu dans toute l’Europe.
  • Sant Just i Pastor : Petit ermitage roman, probablement du XIIe s., de construction rurale très simple, avec une seule nef rectangulaire, une abside irrégulière et un clocher-mur, situé en pleine nature, à l’orée du bois de can Lloret. Il accueille des rassemblements, à l’automne, au moment de l’Immaculée Conception (le 8 décembre, férié en Espagne), et au printemps, le lundi de Pâques.
  • Voie verte – piste cyclable : Chemin tranquille entouré de champs cultivés qui longe l’ancienne voie ferrée Olot-Gérone à travers la plaine du Pasteral, offrant une vue magnifique sur le Puig d’Afrou, Plantadís, le col de Gria, la montagne de Canet et Puig d’Estela.

 

3. ROUTE DES CARRIÈRES

La route des carrières forme un circuit qui traverse le versant oriental de la montagne de Puigdefrou et la plaine de la Cellera de Ter. Il longe de petites exploitations où l’on peut encore voir des parois verticales, essentiellement de marbre ou de granit, dont certaines sont toutefois tellement couvertes d’une dense végétation qu’il est difficile d’en apprécier la pierre. Le circuit permet par ailleurs de découvrir un contraste de paysages extraordinaires quand la plaine du Ter rencontre le massif des Guilleries.

C’est une boucle d’environ 8 km avec un dénivelé de 340 m qui commence et termine au parc de la Ruira. Un petit tronçon traverse la commune de la Cellera, ce qui permet de découvrir divers éléments du patrimoine architectural.

AdresseLa Cellera de Ter (Ajuntament)
Av. Montserrat, 20

École d'art, La Cellera de Ter

Actualités