Actualités
des routes

Les nouvelles les plus remarquables

présentation officiel bicitranscat

CINQ ADMINISTRATIONS LANCENT LE PROJET BICITRANSCAT, QUI ENCOURAGE LA MOBILITÉ DURABLE TRANSFRONTALIÈRE

29/11/2018

Avec un budget de 4,6 millions d’euros, il est financé par des fonds européens

Ce jeudi, le projet « EFA 156/16 BICITRANSCAT. Développement de nouveaux itinéraires cyclables et liaisons multimodales transfrontalières pour la promotion de la mobilité durable » était présenté au Consell Comarcal de l’Alt Empordà. La présentation a été faite par Joan Cano, conseiller comarcal du Tourisme, et Albert Gómez, président du Consortium des voies vertes de Gérone. Étaient présents Véronique Olier, en représentation de l’Agglomération Perpignan Méditerranée Métropole ; Robert Garrabe, vice-président du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales ; et Francesc Cruanyes, premier adjoint au maire de Figueres.

Le budget du projet s’élève à 4 689 269,25 d’euros cofinancés à 65 % par le Fonds européen de développement régional (FEDER) via le programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020). Le POCTEFA a pour objectif de renforcer l’intégration économique et sociale de la zone frontalière Espagne-France-Andorre. Son aide se concentre sur le développement d’activités économiques, sociales et environnementales transfrontalières par le biais de stratégies communes en faveur du développement territorial durable.

Pendant la présentation, le conseiller comarcal du Tourisme, Joan Cano, a expliqué que « le projet présenté aujourd’hui tire son origine du projet transfrontalier ENLLAÇ, qui a permis la création de la piste cyclable transfrontalière PIRINEXUS. Le succès de cette expérience a encouragé les membres à collaborer de nouveau et à candidater aux aides européennes pour les projets transfrontaliers POCTEFA pour la période 2014-2020. Le projet BICITRANSCAT pour le développement de nouvelles pistes cyclables et lieux multimodaux a été approuvé en 2017 et le développement des différentes étapes du projet est prévu d’ici à 2020 ».

Il a ajouté que BICITRANSCAT « répond à une demande de la comarque d’améliorer les options de mobilité durable, en même temps qu’il offre une nouvelle infrastructure pour le développement du tourisme actif et de nature. Un type de tourisme qui grandit ces dernières années dans tout le pays, or nous avons la chance, à l’échelle comarcale, de disposer de multiples ressources qui nous permettent de le développer. C’est également une grande satisfaction de participer à un projet transfrontalier qui encourage les relations avec nos voisins et qui offre une chance au développement des deux territoires. Comprendre le fait frontalier de la comarque comme une ressource touristique, comprendre que c’est une caractéristique originale que d’autres territoires n’ont pas, doit permettre d’apporter de la valeur ajoutée à l’offre touristique de l’Alt Empordà. Je suis convaincu que le projet BICITRANSCAT contribuera à lui donner cette valeur ajoutée, en partant d’un modèle touristique durable ».

Cinq associés participent à l’initiative : le Consortium des voies vertes de Gérone, chef de file du projet ; la mairie de Figueres ; le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales ; la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée ; et le Consell Comarcal de l’Alt Empordà.  L’objectif ultime du projet est de relier les destinations touristiques de la province de Gérone et du département français des Pyrénées-Orientales par un réseau cycliste interconnecté à différents moyens de transport en commun.

Le président du Consortium des voies vertes, Albert Gómez, a répété que « BICITRANSCAT est la continuité d’un autre projet européen qui a permis la création du circuit PIRINEXUS en 2013. Aujourd’hui, cet itinéraire peut se targuer d’être connu en Europe et sur son versant oriental il fait partie d’un grand circuit européen méditerranéen : EuroVelo 8. Pirinexus a la particularité d’être une grande boucle, avec des tracés de différentes sortes. BICITRANSCAT sera la continuité de ce modèle déjà consolidé, et répond au besoin d’améliorer cette proposition dans l’Alt Empordà, en améliorant aussi la liaison avec la Catalogne française. La proposition n’est pas seulement touristique, elle encourage aussi la mobilité durable ».

Pour concrétiser des aspects du projet, M. Gómez a indiqué que « l’objectif est de créer un circuit complémentaire aux circuits PIRINEXUS et EUROVELO 8 déjà existants, de Castelló d’Empúries à Perpignan par le littoral. Pour obtenir ainsi un axe cyclable transfrontalier interconnecté aux transports en commun, en favorisant la mobilité durable et en permettant une variante par la côte qui soit une alternative aux routes souvent saturées en période estivale. Nous terminons actuellement le tracé du circuit, nous sommes en train de planifier avec le parc du Cap de Creus et différentes municipalités de l’Alt Empordà (Figueres, Llançà, Port de la Selva, Roses, Castelló d’Empúries) le tracé définitif, qui doit passer par les chemins et les routes les mieux adaptés au projet. Une fois le tracé défini, ces voies seront aménagées pour les vélos et la signalétique correspondante sera mise en place sur chaque tronçon ».

Le président du Consortium des voies vertes de Gérone a ajouté que « en raison du relief de la région et des chemins existants, cet axe cyclable sera relié à différentes options de transport en commun pour pouvoir faire la liaison avec les principales destinations touristiques (Figueres, Llançà, Portbou, Perpignan) via les lignes de bus et de trains. Pour pouvoir faire cette liaison avec les transports en commun, des porte-vélos seront installés dans les bus et des parkings à vélos seront aménagés dans les principales gares, routières et ferroviaires. Une application et un site web seront aussi créés pour se renseigner sur la piste cyclable, sur les gares de bus et de trains du circuit et sur les horaires des différents transports ».

Le premier adjoint au maire de Figueres, Francesc Cruanyes, a pour sa part souligné « le choix ferme de la ville pour ce projet environnemental, transfrontalier et transversal. Pour nous, cela viendra compléter le réseau de pistes cyclables comme un élément de durabilité qui est en même temps un atout touristique ». Le vice-président du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, Robert Garrabe, a insisté sur « le pari de [son] département pour ce projet qui développe le territoire de manière durable sur les plans touristique et économique, et qui créera aussi des emplois ». Enfin, Véronique Oller, en représentation de l’Agglomération Perpignan Méditerranée Métropole, a aussi exprimé « [sa] satisfaction de prendre part à cette initiative qui permettra de faire la promotion touristique des villes de Perpignan et Figueres, et de leurs zones urbaines d’influence respectives ».

Pendant la présentation, il a aussi été expliqué que pour faire connaître et diffuser cette nouvelle route, elle sera présentée sur les principaux salons internationaux et nationaux de randonnée et de cyclisme. L’année qui vient, il est prévu qu’elle soit présentée à Utrech, Toulouse et Stuttgart. Pour 2020, des présentations dans la presse et auprès des opérateurs touristiques sont prévues, et pour en faire la diffusion parmi les utilisateurs et les habitants de la région, des concours et des rencontres d’instagramers seront organisés.

 

FINANCEMENT PROJET

Le projet BICITRANSCAT dispose d’un budget de 4 689 269,25 € dont 65 % sont cofinancés par le fonds européen du développement régional (FEDER) via le programme Interreg V-A Espagne-France-Andorre (POCTEFA 2014-2020) et 25 % par la Diputació de Gérone, en tant que membre associé au projet des associés catalans ; 10 % sont autofinancés par chaque associé catalan et 30-35 % par les associés français.

Budget détaillé par associé :

Conseil départemental des Pyrénées-Orientales             1 431 500,00 €

Communauté urbaine Perpignan Méditerranée              1 239 500,00 €

Mairie de Figueres                                                          571 046,25 €

Consell Comarcal de l’Alt Empordà                                   269 477,00 €

Consortium des voies vertes de Gérone                         1 177 746,00 €

  

 

Services touristiques