Actualités
des routes

Les nouvelles les plus remarquables

Un représentant de chaque partenaire du projet Bicitranscat, lors de la conférence de presse

Le projet européen BiciTransCat a permis de créer de nouveaux kilomètres d’itinéraire intermodal entre Gérone et la France et d’améliorer les services aux usagers des pistes cyclables

19/05/2022

La route Pirinexus Littoral, 45 kilomètres cyclables et une section en train ou en bus, est le résultat du travail du Consorci de les Vies Verdes de la Diputació de Girona

Ce matin, à la Casa de Cultura de Girona s’est tenue la présentation des travaux issus du projet européen BiciTransCat « Développement de nouveaux itinéraires cyclables et liaisons multimodales transfrontalières pour la promotion de la mobilité durable ». L’objectif du projet a été de créer un axe intermodal permettant l’utilisation combinée du vélo et des transports en commun entre ces deux territoires. Cet axe est raccordé à la véloroute européenne EuroVelo 8, à la route des Pyrénées et aux voies vertes françaises. De plus, de nouveaux services de mobilité durable ont été mis en place, tels que des parkings et des supports à vélos. Des bornes de rechargement, des points d’auto-réparation et des compteurs seront installés, et des applications ont été développées pour pouvoir organiser les déplacements transfrontaliers et consulter les moyens de transport disponibles.

Ce projet a compté sur la participation de six partenaires : le Consorci de les Vies Verdes de Girona en tant que chef de file, le Consell Comarcal de l’Alt Empordà, la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée, la ville de Figueres, le Conseil départemental des Pyrénées-Orientales et la Diputació de Girona en tant qu’organismes associés.

La présentation a été assurée par Eduard Llorà, député de Diputació de Girona et président délégué du Consorci de les Vies Verdes de Girona, Sònia Martínez, présidente du Consell Comarcal de l’Alt Empordà, Jean Roque, vice-président du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, Xavier Amiel, conseiller à l’urbanisme et à la mobilité de la ville de Figueres, et Arnelle Revel, vice-présidente de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée.

Parmi les résultats du projet sur le tronçon des comarques de Gérone, indiquons la création de la nouvelle route Pirinexus Littoral, 45 nouveaux kilomètres de piste cyclable entre Figueres et Vilajuïga, avec un tracé plat à faible dénivelé raccordé aux pistes cyclables de La Catalogne française en train ou en bus. Ces travaux permettent de connecter un nouveau tronçon de mobilité durable dans l’Alt Empordà avec la route Pirinexus et la véloroute européenne EuroVelo 8, et d’améliorer les services aux usagers avec de nouveaux parkings à vélos, des chargeurs et des applications fournissant des informations complète sur les correspondances avec les transports en commun.

Le consortium a travaillé sur l’aménagement et la construction de différents tronçons de pistes cyclables urbaines à Figueres, Castelló d’Empúries et Roses, sur l’aménagement des chemins existants à Figueres et Vilajuïga, sur l’acquisition et la pose de signalisation et de panneaux municipaux et directionnels, ainsi que sur l’installation de chargeurs et de parkings à vélos.

Le député de la Diputació de Girona et président délégué du Consorci de les Vies Verdes de Girona, Eduard Llorà, a déclaré : « Ce nouveau projet européen a permis de créer une variante littorale qui constitue une alternative au tronçon transfrontalier entre Figueres et Perpignan, des zones très fréquentées pendant la saison touristique. Nous devons poursuivre cette coopération entre les territoires, qui est indispensable. »

La vice-présidente de la Communauté urbaine Perpignan Méditerranée, Arnelle Revel, a souligné : « Avec ces projets, nous nous sommes engagés dans le développement de la véloroute EuroVelo 8, la route de la Méditerranée », avant d’ajouter : « La particularité de notre route est de tirer parti de la rivière dans un cadre naturel donnant sur le Pic du Canigou. »

Le conseiller à l’urbanisme et à la mobilité de la ville de Figueres, Xavier Amiel, a déclaré : « Nous tenons à réaffirmer notre engagement à rendre compatible Figueres, une destination touristique, avec l’usage croissant du vélo. »

Pour sa part, la présidente du Consell Comarcal de l’Alt Empordà, Sònia Martínez, a déclaré que « l’entité suit un plan de travail à travers lequel les lignes de durabilité et de coopération sont appliquées », avant de citer le projet BiciTransCat comme un exemple de ces stratégies. « Lorsque les institutions travaillent ensemble, des projets ambitieux comme celui-ci peuvent être menés à bon port », a-t-elle ajouté.

Enfin, le vice-président du Conseil départemental des Pyrénées-Orientales, Jean Roque, a déclaré : « Aujourd’hui, nous sommes fiers du travail accompli avec les partenaires, car il facilite aux usagers les déplacements transfrontaliers en vélo et en transports en commun. Ces projets complètent une offre de mobilité durable ». Avant d’ajouter que dans sa région, « l’écosystème numérique des données liées à la standardisation des données de l’algorithme de calcul de l’itinéraire Geovelo a été amélioré ».

Le budget total du projet est d’environ 4,5 millions d’euros, cofinancés à 65 % par le Fonds européen de développement régional (FEDER) avec le programme Interreg-POCTEFA, à 25 % par la Diputació de Girona en ce qui concerne la partie catalane, et à 10 % par autofinancement.

 

Journée de clôture du Projet européen BiciTransCat – Pirinexus Littoral

La présentation s’est inscrite dans le cadre de la journée de clôture du projet européen BiciTransCat, qui fut l’occasion d’une série d’interventions des partenaires engagés dans le projet, en détaillant les travaux accomplis et les résultats obtenus, ainsi que de plusieurs interventions d’organismes invités.

Programme: Journée de clôture du projet européen BiciTransCat | BiciTransCat

Dossier de la presse détaillant chaque projet et le budget de chaque travail.

Services touristiques