fbpx

Que visiter

Sant Joan de les Abadesses

Route du Fer et du Charbon

1. MONASTÈRE DE SANT JOAN DE LES ABADESSES

Il a été fondé au IXième siècle par Guifré el Pelós, et la première abbesse fût Emma, sa fille. La communauté féminine fût exclue au XIème siècle par des raisons un peu obscures (cette affaire est mise en rapport avec la légende du comte Arnau) et plus tard s’y est installée une communauté masculine qui continua les tâches des abbesses.

L’actuelle construction date du XIIième siècle. La disposition des absides répond à une influence occitane. À l’intérieur il abrite un magnifique groupe sculptural du XIIIiéme siècle, connu comme le Santíssim Misteri, œuvre de transition entre l’art roman et l’art gothique, qui représente la descente de la croix. On y trouve aussi des retables gothiques dédiés à Sant Agustí et à Santa Maria la Blanca, et le sépulcre du Beat Miró gothique aussi. Les trois pièces sont un exemple de la production de l’important atelier de sculpture qui avait accueilli la ville au XIVième siècle.

Le cloître gothique de plante trapézoïdale avec les arcades romanes qui communiquait avec la salle capitulaire, et la chapelle baroque des Dolors, avec une précieuse taille contemporaine de la Pietat, du sculpteur Viladomat complètent l´ensemble.

 

2. PALAIS DE L’ABBAYE

Résidence des abbés, il date des siècles XII-XV. L’écu qu’on conserve dans la plupart des chapiteaux du cloître gothique intérieur, appartient à Arnau de Villalba, l’abbé qui l’avait fait construire. A remarquer aussi la Salle Tosca (Salle de pierre ponce). Dans un anachronisme poétique, le poète Joan Maragall, a transformé le bâtiment en scénario de la légende du comte Arnau.

On peut y visiter les salles : Romànic, una volta pel Ripollès, c’est une exposition qui parcourt les églises romanes du Ripollès des siècles XI, XII, et XIII, à travers des maquettes qui ont été construites en utilisant les mêmes matériaux que les bâtiments réels : la pierre, l´ardoise, le fer, et le bois. Le bâtiment accueille aussi le Centre d´interprétation du Mythe du comte Arnau et le Centre d´Expositions Espai Art l’Abadia.

 

3. GORG DE MALATOSCA

Près du Moulin de Malatosca, à Sant Joan de les Abadesses, il y a un gouffre qui s’appelle des sorcières car elles y avaient habité. Rendez-vous des sorcières et abri des êtres magiques. La légende nous raconte qu’un jour il a fallu appeler l’accoucheuse de la ville, parce qu’une d’elles devait accoucher. Pour payer le service, on lui a donné quelques lentilles, mais l’accoucheuse s’était fâchée et les avait lancées en aval le Ter. Le lendemain quand elle s’était mis le tablier, elle s’était aperçue qu’une lentille resta dedans et elle est devenue en or. On parle d’un endroit caractérisé par une haute importance naturelle, paysagiste, cultural et historique de Sant Joan de les Abadesses.

La voie verte qui unit Ripoll avec Sant Joan de les Abadesses et Ogassa s’appelle La Route du Fer et du Carbon. Le kilomètre 9 de cette voie se trouve juste devant de l’ancienne gare du train de Sant Joan de les Abadesses. À 300 mètres, la voie creuse la route d’Ogassa et commence à s’élever doucement par la Vallée de Malatosca, un affluent de la rivière du Ter qui naît à Serra Cavallera. 200 mètres au-dessous on trouve un croisement de la voie pavé. C’est ici, à droite, ou on trouve un chemin qui traverse un champ. En suivant ce chemin 200 mètres au-dessous on y trouve la gouffre de Malatosca.

AdresseSant Joan de les Abadesses (Oficina de Turisme)
Pl. de l'Abadia, 9

Cloître du palais de l'abbaye

Actualités