fbpx

Les Secrets à CALDES DE MALAVELLA

Les résurgences d’eau thermale constituent un trait singulier de Caldes et en définissent le caractère depuis l’Antiquité. Les rues, les places et les jardins de la localité regorgent d’éléments patrimoniaux témoignant d’un héritage historique à mettre au compte du lien étroit entre ces eaux et les habitants : les thermes romains, les établissements balnéaires, les maisons art nouveau, les lieux de promenade…

Actuellement, à Caldes de Malavella, l’eau thermale jaillit à une température moyenne de 56 ºC en trois endroits :

  • Le Puig de les Ànimes, dans la propriété de Vichy Catalán, où se trouvent l’établissement balnéaire et l’usine d’embouteillage.
  • Le Puig de Sant Grau, où il y a les sources Sant Narcís et Bullidors, les thermes romains et les usines d’embouteillage San Narciso et Imperial.
  • Le Puig de les Moleres, avec la source La Mina ou Raig d’en Mel et l’usine d’embouteillage Malavella.


La commune de Caldes de Malavella compte plus de 140 km d’itinéraires de nature uniques et balisés. Dans la plaine de la Selva, Caldes jouit d’une situation permettant la coexistence d’éléments méditerranéens et centre-européens qui lui confèrent une richesse biologique peu commune. L’itinéraire conduisant à Sant Maurici et la voie verte Route thermale revêtent un intérêt tout particulier en raison de leur signification liée à Caldes.

Lien pour en savoir plus : https://www.visitcaldes.cat/que-fer/

 

Kilomètres 6 km (linéaire)

Difficulté Moyenne

Pavement Itinéraire nature

Transport marcher ou faire du vélo

Type secret Thermalisme

La voie verte Route thermale doit son nom au caractère thermal que s’est forgé Caldes de Malavella au long de son histoire. Ainsi, en suivant l’itinéraire à travers la ville, on peut y découvrir les sources d’eau chaude, les usines d’embouteillage, les établissements balnéaires et les ressources patrimoniales qui doivent leur existence à cette singularité locale, notamment les thermes romains du Puig de Sant Grau, les vestiges de la cité d’Aquae Calidae et les bâtiments art nouveau associés à l’émergence de l’activité balnéaire à la fin du XIXe siècle.

Au beau milieu du cœur historique, on peut visiter le centre muséographique Espai Aquae, qui vise à offrir une vision globale de la réalité de la commune, de la formation géologique de Caldes de l’Antiquité jusqu’à aujourd’hui, avec l’exploitation industrielle des eaux et les fouilles du site paléontologique de Camp dels Ninots.

À quelques mètres de l’itinéraire urbain de la Route thermale, l’office de tourisme est le point de départ de plusieurs promenades à pied dans le centre historique, telles que « Patrimoine et sources » et « Caldes en temps de guerres, de 1936 à 1945 », avec l’histoire des marins italiens et des espions nazis réfugiés à Caldes au milieu du siècle dernier.

Caldes de Malavella n’existerait pas sans une légende autour de son histoire. Un endroit aussi fantastique que Caldes, dont les origines se perdent dans la nuit des temps, où la terre a fait jaillir des eaux miraculeuses et, qui sait, peut-être également d’origine fabuleuse, offre — comme il ne pouvait en aller autrement — l’une des légendes les plus émouvantes et les plus populaires, qui, si l’on en croit certains, pourrait avoir donné son nom à la ville : la légende de la Malavella.

La légende de la Malavella a pour cadre un endroit magique, le château de la Malavella et l’ermitage Sant Maurici, site où une dame féodale, méchante et vieille (mala et vella), fut vaincue, libérant ainsi la population de Caldes des impôts abusifs qu’elle leur infligeait, et mettant également fin à la disparition constante des enfants de la localité.
(Pour en savoir plus sur la légende de la Malavella : www.festadelamalavella.com)

Pour arriver au sommet du Puig de Sant Maurici, il faut suivre la piste de VTT à Sant Maurici, un circuit de 8,6 km (le nº 15 du Centre de VTT La Selva) qui peut être transformé en linéaire en rebroussant chemin une fois arrivé au sommet, à environ 2 km de l’agglomération.

 

VISITES: 

Les sources thermales
Le long du parcours urbain de la Route thermale, on trouve trois sources d’eau thermale minérale et médicinale, qui jaillissent naturellement du sous-sol à une température moyenne de 56 °C : la source La Mina ou Raig d’en Mel, la source Sant Narcís et la source Bullidors.
Près de la source La Mina, on trouve les lavoirs municipaux, qui se remplissent de l’eau thermale résiduelle de la source. Au milieu du XXe siècle, pendant le séjour des marins italiens réfugiés, les lavoirs et les étendages devinrent le point névralgique de l’interaction entre habitants et nouveaux venus. Comme le raconte l’écrivain Rafel Nadal dans le roman El fill de l’italià (Le fils de l’Italien), c’est là que se nouèrent les premiers liens affectifs entre gens d’ici et d’ailleurs en Europe.

Le centre muséographique Espai Aquae
L’Espai AQUAE de Caldes de Malavella est un centre muséographique novateur situé dans l’ancien château de Caldes, dont il reste un pan de muraille et trois tours médiévales. Cet espace muséographique associe la recherche, l’enseignement et l’interprétation du patrimoine de Caldes. Un parcours, au gré de 9 espaces d’exposition, à travers l’héritage naturel et culturel forgé au fil du temps par ses eaux.

Il est possible de solliciter les services d’un guide.
www.espaiaquae.cat | info@espaiaquae.cat | Tel. : (+34) 600 372 610

Les thermes romains et les jardins du Puig de Sant Grau

Les thermes romains ont été déclarés « Bien culturel d’intérêt national ». Ils datent du premier siècle apr. J.-C. et sont les vestiges les plus mieux conservés de la cité romaine d’Aquae Calidae, actuellement Caldes de Malavella. Il en reste une vaste piscine et des vestiges de constructions annexes, où l’on peut encore observer les mécanismes de fonctionnement de l’eau, pratiquement intacts.
Le site est ouvert et l’entrée gratuite. Chacun peut donc le visiter à sa guise, en lisant les panneaux et les signalisations qui y sont installés.

Les établissements balnéaires
Caldes de Malavella est une ville thermale historique qui offre avant toute chose calme et détente. Les deux établissements balnéaires de Caldes, aux formes architecturales raffinées, avec des détails art nouveau et néoclassiques, le Balneari Prats et le Balneari Vichy Catalán, vous accueilleront afin que vous puissiez profiter de leurs traitements.

Le château de la Malavella
La première donnée documentaire dont on ait connaissance sur le château de la Malavella remonte à 1054 ; on la trouve dans un acte foncier émanant de la comtesse Ermessende. Il y est mentionné sous le nom de « castro vetulo ». Trois années plus tard, en 1057, le château est à nouveau évoqué (« castro quod dicunt Malavella ») dans une déclaration sous serment adressée à la comtesse Almodis, épouse du comte Raymond-Bérenger Ier, fils d’Ermessende.
Le château est bâti sur une éminence d’où l’on peut contrôler le territoire. Il doit son origine au repeuplement de ces terres selon des modèles féodaux. Ses vestiges, qui datent du XIIe siècle, sont noirs, couleur qu’ils doivent à la pierre de basalte de la colline, elle-même issue d’une ancienne cheminée volcanique.

Les affleurements basaltiques du Puig de Sant Maurici
Divers affleurements volcaniques se distinguent à Caldes de Malavella. Le plus important par ses dimensions se trouve au Puig de Sant Maurici, une cheminée volcanique par laquelle remontèrent et furent éjectés magma, gaz et matériaux de projection. Cette cheminée se compose de centaines de prismes basaltiques datant d’il y a 4,4 millions d’années.
On peut constater que les murs du château ont été construits avec ces prismes basaltiques, manière de mettre à profit les ressources les plus immédiates et, très probablement, de réduire les coûts de tailleur de pierre.

L’ermitage Sant Maurici
C’est une construction qui fut bâtie à différentes époques du Moyen Âge, pour répondre à la nécessité d’agrandir l’ancienne chapelle annexée au château de Malavella. Au XVIIIe siècle, la façade et le grand escalier sont construits, ce qui confère à l’ensemble une certaine majesté, dont il était jusqu’alors dépourvu. Le site a fait et fait encore office de centre de réunions pour la population des environs, et est très apprécié par les habitants de Caldes. Tous les ans, le 22 septembre (fête locale, jour de la Saint-Maurice), on y célèbre un rassemblement très fréquenté, avec notamment des festivités religieuses, un déjeuner populaire et des concerts de sardanes.

Comment arriver

RENFE

Barcelona Sants-Portbou (Gare de Caldes de Malavella)
Ligne L’Hospitalet de Llobregat-Figueres/Portbou (Gare de Caldes de Malavella)
Av. Doctor Furest, s/n – 17455 Girona
Réservation billets: Tel. 900 41 00 41
www.rodaliesdecatalunya.cat

Renfe.com

TEISA

Tel. +34 972 20 48 68
www.teisa-bus.com

SARFA

Tel. 902 302 025
www.sarfa.com

PAR LA ROUTE

Autoroute AP-7 (A-7)
N-II / A-2, GI-673
www.mobilitat.net

AÉROPORT DE GIRONA-COSTA BRAVA

Office de Tourisme: Tel. +34 972 186708
Reseignements vols: Tel. +34 972 186600
Tel.  +34 972 20 48 68
www.aena.es

Accéder aux instamaps secrets

Accéder à la carte

Actualités

Services touristiques