Route Pirinexus (6 jours)

Itinéraire circulaire

L’itinéraire Pirinexus programmé sur six jours permet de découvrir plus tranquillement le parcours et les environs. Avec une moyenne de 50 kilomètres par jour, vous allez pouvoir découvrir l’offre complémentaire disponible le long du parcours, tant d’un point de vue culturel que naturel et gastronomique.

Kilomètres 340 km

Difficulté Moyenne

Pavement Asphalte, sable, sable compacté

Altitude maximum 1510 m

Altitude minimum 0 m

Transport Bicicleta

Jour 1. De Gérone à Olot (69 kilomètres)

Quitter Gérone en empruntant la route du Carrilet I en direction d’Olot. La voie verte du Carrilet I emprunte le tracé d’une ancienne voie ferrée à faible dénivelé cumulé, qui permet de découvrir des sites avec une grande valeur naturelle et un riche patrimoine. La voie verte permet de rejoindre Olot, une localité d’un grand intérêt géologique et paysager. Le centre d’interprétation des volcans est une visite incontournable pour comprendre le cadre naturel des environs. Soulignons également la cuisine volcanique, qui revendique les produits du terroir et la cuisine locale.

 

Jour 2. D’Olot à Molló (45,7 kilomètres)

En quittant Olot, prendre la N-260 qui remonte jusqu’aux cols du Coubet et de Santigosa avant de rejoindre Sant Joan de les Abadesses. Ce parcours emprunte une chaussée goudronnée, avec une pente moyenne de 4 % sur 22 kilomètres. À Sant Joan de les Abadesses, nous vous recommandons de visiter la vieille ville en suivant la route du Secret de Sant Joan de les Abadesses.

Emprunter ensuite la voie verte jusqu’à Sant Pau de Segúries et couper la route principale pour prendre un chemin qui monte jusqu’à rejoindre Camprodon. En quittant la ville, après avoir passé la rivière Ritort, des paysages typiques de haute montagne commencent à s’imposer. Cette deuxième étape se termine à Molló.

 

Jour 3. De Molló à Céret (55 kilomètres)

Commencer cette troisième journée par l’ascension du col d’Ares. Culminant à 1 510 mètres, c’est le point culminant de l’itinéraire et le passage frontalier vers la France. Ce passage est célèbre dans l’histoire puisqu’il constitua le chemin vers l’exil pendant la Guerre civile espagnole. Au sommet du col a été construit un monument à la mémoire de ces exilés.

Une fois passé ce point, commencer la descente vers Céret en traversant le Vallespir. Céret est la destination de cette étape, une charmante localité réputée pour la culture de la cerise.

 

Jour 4. De Céret à Peralada (52,1 kilomètres)

Commencer la quatrième étape à Céret, sur des pistes goudronnées qui montent jusqu’au Col de Panissars (361 mètres) afin de franchir à nouveau la frontière. À noter qu’en période de risque de feux de forêt, le col peut être fermé avec, dans ce cas, un itinéraire alternatif signalisé du côté français. À partir de la frontière commence la descente vers La Jonquera. Il s’agit du tronçon le plus difficile du parcours sur le plan technique. La descente commence par une piste forestière sablonneuse en forte pente. Il est donc recommandé de rouler avec prudence sur ce tronçon d’environ 6 kilomètres. Une fois à la Jonquera, continuer en direction de la mer. Vous trouverez ensuite les villages de Capmany et Peralada, célèbres pour leur tradition viticole, avec des caves permettant de faire une visite guidée.

 

Jour 5. De Peralada à Palamós (76,6 kilomètres)

Quitter Peralada et suivre la route vers l’Escala. Avant de rejoindre cette localité, l’itinéraire passe à proximité des vestiges de l’ancien port grec et romain de Sant Martí d’Empúries.

Continuer à vélo en direction de Palafrugell. Ce tronçon emprunte des pistes et des routes secondaires. Cette région se distingue par sa tradition agricole, en particulier pour la culture d’arbres fruitiers. À Palafrugell, emprunter la voie verte du Tren Petit, l’ancienne voie du petit train qui reliait Palamós à Gérone en passant par la Bisbal d’Empordà. Terminer cette étape à Palamós, une ville ou la vie maritime est une grande tradition, avec son musée de la pêche qui attend les visiteurs. De même, si les horaires coïncident, ne manquez pas d’assister à la criée.

 

Jour 6. De Palamós à Gérone (52,85 kilomètres)

En quittant Palamós, récupérer immédiatement la route du Carrilet II, la voie verte qui relie Sant Feliu de Guíxols à Gérone. Cet itinéraire suit l’ancien tracé du train à voie étroite Gérone – Sant Feliu de Guíxols, depuis la vallée du Ridaura jusqu’au bassin du Ter.

Terminer l’étape et le parcours en revenant au point de départ : la ville de Gérone. Elle mérite d’y passer une journée à la découverte de son vieux quartier dont le Call (l’ancien quartier juif), la cathédrale et les murailles. La ville tient également à votre disposition une offre complète en matière de gastronomie et de loisirs.

Carte de route de Pirinexus
Carte des villages de la route Pirinexus (6 jours)
Différence d'élévation route Pirinexus
Carte de route de Pirinexus

Accédez aux google maps de l'itinéraire et affichez l'itinéraire, les services, les points, ...

Accéder à la carte

Accéder à l'Instamaps

Accéder à la carte

Accéder au wikiloc de la route et voir le parcours, la pente, ...

Accéder à la carte

Butlletí

Subscriu-te al butlletí i no et perdis cap novetat sobre les Vies Verdes de Girona i Pirinexus

Ves-hi

Les secrets des
routes vertes

Des Pyrénées à la Costa Brava

DÉCOUVREZ LES SECRETS